NON à la pêche électrique

Jérôme LAVRILLEUX a affirmé, le 15 janvier 2018 au Parlement européen, sa totale opposition à la pêche électrique.

Il faut avoir une pêche qui préserve la ressource, qui permette à nos pêcheurs, et notamment aux artisans pêcheurs de ma circonscription qui seront les premiers impactés, de continuer à pérenniser leur activité pour le bien du développement du tissu économique local et pour l’avenir des générations qui veulent continuer à manger du poisson.

Le Parlement européen a interdit la pêche électrique lors sa séance plénière du 16 janvier 2018.

Entrer votre recherche et appuyer sur Entrer